La ministre de lÉducation reçoit le rapport sur la formation des enseignants

first_img l’équilibre nécessaire entre le nombre d’enseignants diplômés chaque année et les demandes d’embauche des conseils scolaires; le lien établi entre certaines universités de la Nouvelle-Écosse et des établissements à l’extérieur de la province pour la formation des enseignants; le programme d’études du baccalauréat en éducation et l’équilibre entre les aspects pratiques et théoriques; le temps nécessaire pour compléter le programme de baccalauréat en éducation. Un comité formé de trois personnes a présenté son rapport sur la formation des enseignants en Nouvelle-Écosse à Karen Casey, ministre de l’Éducation, aujourd’hui 16 janvier. Le rapport sur l’évaluation de la formation des enseignants en Nouvelle-Écosse présente 19 recommandations et a été rédigé après des semaines de consultations à grande échelle avec des éducateurs, des parents, des élèves, des membres des conseils scolaires, le Syndicat des enseignants de la Nouvelle-Écosse, les universités et des représentants du gouvernement. Mme Casey a nommé les membres du comité en juin et leur a demandé de déterminer si les pratiques actuelles répondaient aux besoins des conseils scolaires, des enseignants actuels et potentiels et des communautés scolaires. « La fondation d’un système d’éducation au rendement supérieur est un groupe d’enseignants bien formés et bien préparés, » a dit Mme Casey. Avant de répondre au rapport, Mme Casey a demandé au public de partager ses commentaires sur le rapport et sur les recommandations. Une date limite a été fixée au 13 février pour la soumission des commentaires. Mme Casey prévoit répondre au rapport après avoir examiné les recommandations et les commentaires du public. Les membres du comité sont : Daniel O’Brien, ancien président et vice-chancelier de l’Université St. Thomas, à Fredericton; Myra Freeman, enseignante à la retraite et ancienne lieutenante-gouverneure de la Nouvelle-Écosse; et Bill Whelan, ancien surintendant de l’éducation pour quatre conseils scolaire du Canada atlantique. « Notre objectif était d’évaluer un système de formation des enseignants relativement bon et de suggérer des façons de l’améliorer, » a dit M. O’Brien. « Nous avons recommandé des ajustements au système afin de s’assurer que l’offre de diplômés de qualité supérieure en éducation continue de répondre à la demande des élèves et des conseils scolaires, à l’heure actuelle et dans le futur. » Le mandat du comité incluait l’examen des aspects suivants : En Nouvelle-Écosse, la plupart des enseignants potentiels obtiennent un diplôme de premier cycle avant de présenter une demande à l’un des quatre établissements qui offrent un programme approuvé de baccalauréat en éducation. Le rapport Shapiro de 1994 a établi le système. Les quatre programmes approuvés de deux ans sont offerts à l’Université Mount Saint Vincent, à l’Université Acadia, à l’Université St. Francis Xavier et à l’Université Sainte-Anne. Deux autres universités offrent des programmes non approuvés de formation des enseignants. L’Université Cape Breton a une entente avec l’Université Memorial de Terre-Neuve, tandis que l’Université Saint Mary’s est liée à la University of Maine. Une évaluation effectuée après le rapport Shapiro en 2000 a présenté 32 recommandations pour améliorer davantage la formation des enseignants. Le rapport peut être consulté sur le site Web du ministère de l’Éducation au www.ednet.ns.ca. Toute personne intéressée peut partager ses commentaires sur le rapport par courriel au [email protected], par télécopieur au 902-424-0519 ou par la poste en écrivant au ministère de l’Éducation, Direction des politiques, C. P. 578, Halifax (N.-É.), B3J 2S9.last_img read more

Read More →

India can dominate world cricket thanks to bowlers Lee

first_imgNew Delhi: Brett Lee knows a thing or two about being part of great bowling lineups. In his illustrious international career, Lee has shared the dressing room with Glenn McGrath, Shane Warne, Jason Gillespie and then the generation that came after that included a young and fiery Shaun Tait and Mitchell Johnson. So when the 42-year-old former pacer says that the current Indian bowling line up can help the team dominate world cricket, it is high praise. Also Read – We don’t ask for kind of tracks we get: Bowling coach Arun”India have got a good pace line up,” Lee said. “This is the first time we are seeing some real pace throughout India. They have a lot of youngsters coming through and obviously there are the likes of (Mohammed) Shami and (Jasprit) Bumrah; the Indian bowling stocks right now are very healthy. “So as a foreigner coming to your country it is great to see. There is no reason why India can’t dominate world cricket because of their bowling,” he said. Lee’s own former team Australia, who have had a torrid time in ODI over the past two years, seem to have found form at the right time and he feels they can go “as far as they want” in the World Cup beginning on Thursday.last_img read more

Read More →