La ministre de lÉducation reçoit le rapport sur la formation des enseignants

first_img l’équilibre nécessaire entre le nombre d’enseignants diplômés chaque année et les demandes d’embauche des conseils scolaires; le lien établi entre certaines universités de la Nouvelle-Écosse et des établissements à l’extérieur de la province pour la formation des enseignants; le programme d’études du baccalauréat en éducation et l’équilibre entre les aspects pratiques et théoriques; le temps nécessaire pour compléter le programme de baccalauréat en éducation. Un comité formé de trois personnes a présenté son rapport sur la formation des enseignants en Nouvelle-Écosse à Karen Casey, ministre de l’Éducation, aujourd’hui 16 janvier. Le rapport sur l’évaluation de la formation des enseignants en Nouvelle-Écosse présente 19 recommandations et a été rédigé après des semaines de consultations à grande échelle avec des éducateurs, des parents, des élèves, des membres des conseils scolaires, le Syndicat des enseignants de la Nouvelle-Écosse, les universités et des représentants du gouvernement. Mme Casey a nommé les membres du comité en juin et leur a demandé de déterminer si les pratiques actuelles répondaient aux besoins des conseils scolaires, des enseignants actuels et potentiels et des communautés scolaires. « La fondation d’un système d’éducation au rendement supérieur est un groupe d’enseignants bien formés et bien préparés, » a dit Mme Casey. Avant de répondre au rapport, Mme Casey a demandé au public de partager ses commentaires sur le rapport et sur les recommandations. Une date limite a été fixée au 13 février pour la soumission des commentaires. Mme Casey prévoit répondre au rapport après avoir examiné les recommandations et les commentaires du public. Les membres du comité sont : Daniel O’Brien, ancien président et vice-chancelier de l’Université St. Thomas, à Fredericton; Myra Freeman, enseignante à la retraite et ancienne lieutenante-gouverneure de la Nouvelle-Écosse; et Bill Whelan, ancien surintendant de l’éducation pour quatre conseils scolaire du Canada atlantique. « Notre objectif était d’évaluer un système de formation des enseignants relativement bon et de suggérer des façons de l’améliorer, » a dit M. O’Brien. « Nous avons recommandé des ajustements au système afin de s’assurer que l’offre de diplômés de qualité supérieure en éducation continue de répondre à la demande des élèves et des conseils scolaires, à l’heure actuelle et dans le futur. » Le mandat du comité incluait l’examen des aspects suivants : En Nouvelle-Écosse, la plupart des enseignants potentiels obtiennent un diplôme de premier cycle avant de présenter une demande à l’un des quatre établissements qui offrent un programme approuvé de baccalauréat en éducation. Le rapport Shapiro de 1994 a établi le système. Les quatre programmes approuvés de deux ans sont offerts à l’Université Mount Saint Vincent, à l’Université Acadia, à l’Université St. Francis Xavier et à l’Université Sainte-Anne. Deux autres universités offrent des programmes non approuvés de formation des enseignants. L’Université Cape Breton a une entente avec l’Université Memorial de Terre-Neuve, tandis que l’Université Saint Mary’s est liée à la University of Maine. Une évaluation effectuée après le rapport Shapiro en 2000 a présenté 32 recommandations pour améliorer davantage la formation des enseignants. Le rapport peut être consulté sur le site Web du ministère de l’Éducation au www.ednet.ns.ca. Toute personne intéressée peut partager ses commentaires sur le rapport par courriel au [email protected], par télécopieur au 902-424-0519 ou par la poste en écrivant au ministère de l’Éducation, Direction des politiques, C. P. 578, Halifax (N.-É.), B3J 2S9.last_img read more

Read More →

UK police Postmortem shows Russian tycoon Berezovskys death consistent with hanging

UK police: Post-mortem shows Russian tycoon Berezovsky’s death ‘consistent with hanging’ by Sylvia Hui, The Associated Press Posted Mar 25, 2013 8:22 pm MDT AddThis Sharing ButtonsShare to TwitterTwitterShare to FacebookFacebookShare to RedditRedditShare to 電子郵件Email LONDON – A post-mortem examination found that self-exiled Russian tycoon Boris Berezovsky died by hanging, and there was nothing pointing to a violent struggle, British police said.Thames Valley Police said Monday that further tests, including toxicology examinations, will be carried out. The force did not specify whether the 67-year-old businessman hanged himself, but they have said there was no evidence to suggest anyone else was involved in the death.Once one of Russia’s richest men and a Kremlin powerbroker, Berezovsky fled to Britain in 2001 and claimed political asylum after a bitter falling out with Russian President Vladimir Putin. He became a vocal critic of the Kremlin.Berezovsky had survived several assassination attempts in Britain and Russia, including a car bomb in 1994 that killed his driver.Berezovsky’s body was found by an employee on the bathroom floor at his upscale England home on Saturday. The employee called an ambulance after he forced open the bathroom door, which was locked from the inside. Police said the employee was the only person in the house when Berezovsky’s body was discovered.A forensic examination of Berezovsky’s home will continue for several days, police said Monday.A mathematician-turned-Mercedes dealer, Berezovsky built up his wealth during Russia’s chaotic privatization of state assets in the 1990s following the breakup of the Soviet Union. In return for backing Russian President Boris Yeltsin, he gained political clout and opportunities to buy state assets like oil and gas at knockdown prices.Berezovsky helped build Putin’s power base but fell out of favour when the new president moved to curb the ambitions of the oligarchs. The tycoon was charged in Russia with fraud and embezzlement.Berezovsky later associated himself with ex-KGB agent Alexander Litvinenko, another Kremlin critic. Litvinenko died after ingesting polonium in his tea at a London hotel in 2006.In recent years, Berezovsky’s fortunes declined with numerous expensive court cases.Last year, Berezovsky lost a huge legal battle against former business partner and fellow Russian tycoon Roman Abramovich, which left him with legal bills of at least 35 million pounds ($53.3 million.)Berezovsky had said that Abramovich, the billionaire owner of Chelsea Football Club, cheated him out of his stakes in the oil group Sibneft, arguing that he blackmailed him into selling the stakes vastly beneath their true worth after he fell out of Putin’s favour.But a judge threw out the case in August, ruling that Berezovsky was a dishonest and unreliable witness, and rejected Berezovsky’s claims that he was threatened by Putin and Alexander Voloshin, a Putin ally, to coerce him to sell his Sibneft stake.In 2010 Berezovsky also took a hit with his divorce from Galina Besharova, paying a settlement estimated to be as high as 100 million pounds. read more

Read More →